Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

 

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui s’appuie sur une connaissance pointue de l’anatomie et de la physiologie, et sur une anamnèse rigoureuse. La main du thérapeute constitue le seul outil de diagnostic et de traitement.

 

L’ostéopathe considère le patient dans son ensemble, dans sa globalité, en tenant compte également de son histoire, vécu, antécédents. Il recherche les zones en souffrance, les pertes de mobilité pouvant altérer la fonction.

 

Ces déséquilibres peuvent aussi bien concerner le système articulaire, musculaire, les fascias (membranes de tissu conjonctif qui enveloppent les muscles et les organes), les organes, etc… Ils sont parfois éloignés du lieu d’expression de la douleur. C’est pourquoi par exemple il peut être nécessaire de traiter la cheville pour une douleur de genou ou de dos. L’ostéopathe remonte la chaîne des symptômes afin d’aboutir au traitement de la cause. Pour cela, il réharmonise les rapports de mobilité des structures anatomiques.

 

Le corps, par un système d’équilibre complexe, tend à l’autorégulation et l’autoguérison face aux processus de la maladie. L’ostéopathe est là pour l’aider à travailler vers ces corrections, lorsque le système est dépassé par de multiples dysfonctions qu’il n’est plus en mesure de gérer seul.

 

L’ostéopathie s’adresse à tous, à tous les âges, du nourrisson à la personne âgée, aux femmes enceintes et aux sportifs. Nous conseillons un suivi régulier pendant, et après, la grossesse, et un suivi pédiatrique dès les premières semaines de vie ; ceci aussi bien dans un but thérapeutique que préventif.

 

La prévention est une part essentielle de l’ostéopathie qui va chercher à anticiper les déséquilibres potentiellement sources de pathologie. Un bilan annuel ou aux changements d’activité, aux intersaisons par exemple, s’avère utile pour corriger les dysfonctions qui pourraient devenir douloureuses par la suite.

 

Les indications de l’ostéopathie concernent les troubles fonctionnels résultant d’une altération de la mobilité, c’est-à-dire toutes douleurs, souffrances, gênes qui ne sont pas d’origine organique. Les atteintes organiques sont du ressort des médecins. Nous sommes formées à reconnaître ces pathologies nécessitant une réorientation médicale.

 

Comment travaillons nous ?

 

Nous utilisons principalement des techniques fonctionnelles, tissulaires, viscérales et crâniennes.  Nous travaillons en douceur sur les structures qui ont besoin d’être corrigées par des appuis et manipulations précis. La pression est particulièrement légère lors du traitement des tout-petits. Nous ne faisons pas ou peu « craquer ». Il peut arriver que nous ayons besoin d’utiliser une technique structurelle dans des cas particuliers, vous en serez toujours averti.

 

Nous pratiquons une ostéopathie douce qui s’appuie sur la qualité du toucher et le respect des structures. Sur une zone en souffrance avec perte de mobilité, le traitement tend à relâcher les tissus avoisinants et à favoriser le retour à une meilleure vascularisation afin d’obtenir des corrections pérennes.

ACTIVALLEES.png
logo-moutiers.jpg
  • Facebook
Sophie BRUNETTE.png

© Créé par Sophie Brunette Graphisme         www.sophiebrunette.com